Sélectionner une page

La thérapie EMDR ou Eye Movement Desensibilisation and Reprocessing est de plus en plus pratiquée en France. Criminologie, couple, santé… de nombreuses disciplines en ont besoin parce qu’elles permettent de guérir des traumatismes les plus graves. Son efficacité est telle que les formations en EMDR se multiplient à vitesse grand V. Pourtant, elle a des effets secondaires.

Le principe de l’EMDR

Depuis 2013, l’EMDR jouit d’une reconnaissance internationale. Même s’il est déjà répandu et célèbre aux USA, l’OMS n’a validé sa qualité et son efficacité qu’en cette année-là. La popularisation de 1994 s’est ainsi arrêtée aux États-Unis. Toutefois, ses effets sont si importants qu’il fallait l’intégrer dans les programmes de psychothérapie.

Mais c’est quoi l’EMDR. Le Eye Movement Desensibilisation and Reprocessing n’est autre que des mouvements oculaires devant gérer les problèmes psychologiques. Comme les yeux sont reliés aux neurones et surtout à la mémoire, ils peuvent gérer la mémoire. C’est le concept de base. Le traitement consiste donc à balayer les yeux pour stimuler le cerveau. En réalisant des mouvements de droite à gauche, on peut toucher directement la mémoire.

Pour être plus précis, grâce aux mouvements oculaires, on actionne notre fonction de mémoire. Toutes nos émotions et nos souvenirs sont affectés. Ainsi, on peut retracer les traumatismes de l’enfance, d’un évènement ou d’une période donnée. On atteint donc le cœur des chocs traumatiques à l’origine des troubles de stress post-traumatique ou les TSPT.

Quels types de traumatismes peuvent guérir avec l’EMDR ?

Tous les évènements malheureux qui ont produit le TSPT sont concernés. Ils peuvent être l’origine d’un état de stress permanent ou d’un état de peur. C’est le cas lorsqu’un enfant change de personnalité après un viol ou la perte d’un être cher. Ainsi, les causes peuvent être :

  • une maltraitance,
  • une agression,
  • un accident,
  • un deuil,
  • un évènement choquant.

Tout ce qui pourrait choquer et laisser des cicatrices internes est donc susceptible de causer des traumatismes. Même si cela ne vous concerne pas directement, vous pouvez en être victime. C’est le cas des enfants qui sont traumatisés par le divorce de leur parent le plus souvent. Il peut arriver qu’une situation d’angoisse ait créé un traumatisme, sans que rien de concret n’ait eu lieu.

Le déroulement des séances

Comme toutes les thérapies, un psychologue ou un psychiatre, ou tout autre praticien reconnu vous aident à faire remonter vos souvenirs. Il vous demandera de réaliser des mouvements oculaires. Le but est d’activer vos émotions et de puiser dans vos souvenirs. Le travail est typiquement psychique, même si, en la forme, on ne fait que bouger les yeux.

L’objectif véritable étant de guérir de toutes les émotions négatives. Le cerveau est manipulé pour que les informations malheureuses ne fassent plus mal. On guérit la souffrance sans nécessairement supprimer le souvenir à l’origine de cette peine. Scientifiquement parlant, on peut dire qu’il y a eu catégorisation et filtration des données enregistrées par le cerveau. Tout ce qui peut faire mal a été scellé. La dissociation affective en est le principal résultat. C’est également le signe de la guérison.

Les effets de l’EMDR

L’EMDR serait efficace contre tous les traumatismes internes, quelle que soit leur gravité :

  • les traumatismes psychiques en tout genre, même depuis l’enfance ou suite à des évènements malheureux,
  • les chocs émotionnels de toute nature,
  • le deuil,
  • les problèmes névrotiques,
  • les phobies,
  • les angoisses,
  • les états dépressifs.

Qu’en est-il de la fatigue ?

En tant que thérapie particulière, l’EMDR présente également des effets secondaires assez spéciaux. Le cas de la fatigue est cité comme l’un des plus importants, même les plus gênants. Il est pourtant normal de se sentir fatiguer lorsqu’on suit un traitement en EMDR. Elle vient du fait que le cerveau travaille sans relâche. Même si la fin de chaque séance va apporter de l’apaisement et du réconfort, des épisodes de stress peuvent resurgir.

Ces épisodes sont également normaux. Le cerveau peut ne pas bien assimiler les reflux. Il se peut que la souffrance soit pire parce qu’elle a été à nouveau mise sur le tapis. Mais ce n’est que passager. Cet état signifie que la thérapie fonctionne. Reste à prouver qu’elle est efficace. L’épuisement est donc commun à toutes les thérapies EMDR parce qu’elle est d’abord psychologique. Le stress et la déstabilisation sont d’ordre psychique ; ce qui se ressent au niveau physique.

Précisions sur les différents effets possibles

Certaines personnes rapportent que les séances d’EMDR ont changé leur vie. Leurs comportements, leurs modes de pensée, leur personnalité… tout aurait changé parce que tout ce qui est négatif a été balayé. En plus, la positivité fait partie des méthodes de traitement. Leur témoignage devrait suffire pour vous motiver.

En attendant d’arriver à ce stade, le patient peut présenter divers états de stress. En effet, il a peut-être déjà réussi à oublier les péripéties les plus sanglantes. Il ne reste plus que le traumatisme, donc la souffrance. Pour s’en débarrasser complètement, il devra faire ressortir tout ce qui est enfoui. Et cela est loin d’être facile. Il y sera confronté personnellement ; il peut même le revivre.

Donc, tant que la souffrance demeure, vous pouvez être souvent fatigué. Tant que la souffrance demeure, le travail n’est pas terminé. D’autres effets secondaires peuvent faire leur apparition comme des périodes d’absence, des instabilités émotionnelles, des nausées ou des vertiges. L’apaisement arrivera lorsque tout est bien organisé dans votre tête, lorsque votre mémoire a effacé toutes les traces des traumatismes internes.

4.2/5 - (9 votes)