Sélectionner une page

Il n’est plus à démontrer combien les évènements douloureux affectent notre santé mentale. Il existe différentes techniques permettant de traiter les traces laissées par ces faits marquants. L’EMDR et la DMS font partie des thérapies offrant la possibilité de venir à bout de ces troubles. Découvrez les traits propres à ses deux types de thérapies.

La thérapie EMDR

EMDR est un sigle tiré du terme anglais « Eye Movement Desentitization and Reprocessing ». En français, il signifie « Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires ». Ce type de thérapie a été développé par la psychologue américaine Francine Shapiro dans les années 80.

Cette technique a connu une grande renommée pour la raison qu’elle a présenté des effets positifs sur le syndrome de stress post-traumatique. Il a également été efficace avec les phobies. Cette approche fait recours à la stimulation bilatérale qui appelle les capacités visuelles, sonores ou tactiles. Elle aura la capacité de recoder les choses négatives, telles que :

  • Les souvenirs
  • Les sentiments et perceptions
  • Les images

Par la suite, cette forme de thérapie vise à réduire leur effet négatif sur la vie de la personne en question.

Les principes et les buts de l’EMDR

Selon les procédés de l’EMDR, cette thérapie a pour objectif de réduire voire supprimer la charge émotionnelle accompagnée de souvenir traumatique. Pour ce faire, l’individu est tenu de revivre de manière intense ses émotions stressantes et la thérapeute suspend l’expérience à un intervalle de temps en vue de déclencher une stimulation sensorielle telle que le déplacement du doigt devant le sujet.

Ainsi, l’information traumatique sera restructurée dans le cortex et ne se trouvera plus dans le cerveau limbique. Le fait de recoder les émotions à travers les mouvements oculaires offre la possibilité de diminuer la charge émotionnelle liée au souvenir. Il s’agit d’un processus naturel et primesautier. Au cours d’une séance d’EMDR, le thérapeute se penche essentiellement sur la problématique du patient, fait une observation profonde, explore les souvenirs et évalue l’impact émotionnel.

Le fonctionnement de la DMS

La DMS est une forme de thérapie qui répond également au protocole établi par la psychologue Francine Shapiro. Cependant, elle fait aussi appel aux études effectuées par Ernest Rossi concernant les liens entre la neurobiologie et l’hypnose, mais les principes prennent particulièrement modèle de ce dernier, de la sophrologie ainsi que les sciences cognitives et comportementales.

Étant donné que le cerveau remémore les traces douloureuses d’un évènement marquant, elle se réactive à travers une odeur, un son ou une pensée. Le but de la DMS est de réduire et d’éliminer cette réactivation de par une émotion positive.

La signification du sigle en dit long sur l’objectif de cette thérapie : Désactivation Multi-Sensoriel. La plupart des thérapies se reposent sur le fait de parler et de verbaliser les problématiques et les traumatismes. Avec la DMS, cela ne suffit pas, elle fait appel à la mise en contact de l’individu avec le traumatisme. Cela peut s’opérer par l’intermédiaire d’un processus d’hypnose segmentée et des registres sensoriels (perception auditive, visuelle, olfactive, gustative et kinesthésique).

Comparaison de l’EMDR avec la DMS

L’EMDR et la DMS sont des techniques thérapeutiques visant à traiter différents troubles. Ces formes de thérapie permettent d’effectuer une désensibilisation et une reprogrammation des émotions et des traumatismes au moyen des stimulations sensorielles alternées.

Dans l’éventualité des cas, l’EMDR est un type de traitement qui fait recours aux mouvements des yeux. En ce qui concerne la DMS, outre les mouvements oculaires, les stimulations kinesthésiques et auditives sont aussi employées.

On peut ainsi dire que la DMS est une pratique similaire à l’EMDR, mise en version améliorée. Le plus avec ce type de traitement, c’est qu’il peut être associé voire complémentaire à certaines méthodes collectant l’hypnose. Vous devez savoir que la DMS est parfaite pour le traitement des troubles somatiques, des syndromes de stress post-traumatique ainsi que des petits traumatismes.

Le trait commun de l’EMDR et la DMS

Dans l’éventualité des cas, l’EMDR et la DMS sont toutes les deux des approches qui peuvent être catégorisées dans le domaine de la psychologie positive. Même avec différentes méthodes, les thérapies EMDR et DMS ont toutes les deux la même visée.

En effet, l’objectif principal de ces thérapies est de pouvoir remplacer les souvenirs et les images négatives, les faire sortir de votre pensée et de les changer par une croyance positive. Ces traitements permettent de réguler les niveaux de l’émotion au moyen des stimulations et des mouvements des yeux.

5/5 - (1 vote)