Sélectionner une page

Quels sont les avis positifs comme négatifs sur la thérapie EMDR ?

L’EMDR est une stimulation sensorielle pratiquée sous forme de thérapie consistant à soulager et à guérir les traumatismes liés à des événements douloureux par des mouvements de droite à gauche des yeux. Les avis sur cette méthode de soulagement voire de guérison sont partagés. Nous vous listons ci-dessous de manière non exhaustive les avis positifs et négatifs sur cette thérapie.

EMDR : une thérapie pour réveiller les émotions

L’EMDR ou Eye Movement Desensibilisation and Reprocessing est une méthode thérapeutique qui vise à désensibiliser les informations pour les re-traiter grâce aux mouvements oculaires. La thérapie est basée sur ces mouvements oculaires avec un balayage rapide de gauche à droite. Le patient se reconnecte à l’évènement douloureux auquel elle a fait face à l’aide d’un contact émotionnel et verbal avec le thérapeute.

Cette désensibilisation permet un nouveau traitement des informations afin de pallier les troubles et les problèmes névrotiques liés aux chocs émotionnels notamment le deuil, les phobies, les états dépressifs et les angoisses. Cette forme de thérapie est pratiquée en cabinet par des psychologues, des psychiatres ou des praticiens de thérapies alternatives.

Génération d’un sentiment positif après les situations traumatisantes

La pratique de l’EMDR présente des avantages palpables. Elle engendre des sentiments positifs, facilite la (re)prise de conscience et bouleverse les comportements et les croyances. L’EMDR est aussi pratiquée pour aider au renforcement des ressources internes de la personne traitée qui lui permettra d’adopter les changements qu’elle aura souhaitée. L’EMDR est ainsi efficace pour traiter quelques troubles spécifiques.

Elle permet de réduire les symptômes relatifs au stress post-traumatique. La pratique de l’EMDR sur une proportion de patients a été jugée largement efficace pour prendre en charge le traumatisme lié au deuil, à l’anxiété, à la dépression et à la détresse psychologique.  Une autre étude a révélé l’efficacité sur les antidépresseurs et les placébos.  Après un traitement par EMDR pendant 6 mois, 57% des patients traités (87) ne présentaient plus de symptômes. L’EMDR serait également efficace pour aider les victimes d’agressions sexuelles, de crimes, de guerre…

Réduction des douleurs chroniques et des phobies

Les résultats de la thérapie par l’EMDR pour traiter les douleurs chroniques sont prometteurs et très encourageants.  Elle permet de réduire les perceptions douloureuses à l’aide de l’amélioration des sensations physiques ou émotionnelles dans le but d’apaiser les souffrances émotionnelles qui dénigrent l’état mental et physique de la personne atteinte. Elle diminue les affects négatifs, réduit le niveau d’anxiété et celui des dépressions que la douleur a engendrées.

Face aux phobies, l’EMDR est un traitement intéressant. Même si aucun résultat officiel ni autres conclusions n’ont été révélés, cette pratique aurait des effets positifs sur les symptômes liés à toutes les formes de phobies. Il suffirait sans doute d’expérimenter la méthode sur un échantillon plus conséquent de patients afin de donner des véritables conclusions sur l’efficacité de l’EMDR sur le traitement ou la guérison des phobies.

EMDR : les risques et les effets secondaires

Si la pratique de l’EMDR a collecté quelques avis positifs, les notes négatives sont néanmoins à prendre en considération. Le patient risque d’éprouver des sensations de confusion qui pourraient le gêner. Les souvenirs seraient appelés à resurgir et pourraient le perturber jusqu’à ce qu’ils soient re-traités. Les images et les émotions pourraient s’amalgamer et créer d’autres troubles.

La séance de re-traitement des informations émotionnelles relatives aux souvenirs pourraient inciter les autres souvenirs et émotions inhabituelles à se manifester et pourraient troubler le patient qui cherche un refuge émotionnel et psychologique. Si le patient se retrouve confronté à tous ces chamboulements, c’est que l’EMDR est en train de s’opérer en profondeur. Les réactions pourraient représenter des risques pour lui-même si à terme, le but est de le soulager jusqu’à la guérison.

Un personnel traitant rarement à la hauteur

L’un des points négatifs liés à cette forme de thérapie est le manque de personnel compétent.  Une étude a démontré que l’EMDR a pu guérir 80% des 80 personnes traitées par la thérapie après 3 séances. Néanmoins, la psychothérapie et la psychanalyse ont toujours été considérées comme un traitement superficiel ne permettant pas une guérison complète du patient.

En ce qui concerne l’EMDR, c’est sans doute le manque d’expérience, de pratique et de savoir-faire qui en sont la cause. Diluée dans la psychothérapie traditionnelle, l’efficacité de cette pratique thérapeutique dépend de l’obédience du praticien. Pour qu’elle agisse positivement, l’EMDR doit être pratiqué dans toute sa complexité et seul un thérapeute compétent puisse y parvenir. C’est ce manque de compétence qui détériore l’image de l’EMDR qui est pourtant un traitement très utilisé et s’avérant réellement efficace.  

EMDR : contre-indications et précautions

Toutes personnes ayant subi un choc psychologique ne doivent pas systématiquement être traitées par l’EMDR notamment celles qui ne présentent aucun symptôme de stress post-traumatique. Si les problématiques émotionnelles d’une personne sont enfouies, il n’y a aucun intérêt de les réveiller surtout si la personne en question ne ressent aucune douleur.

Par ailleurs, l’EMDR est déconseillée à toutes personnes souffrant de troubles psychotiques et psychiatriques telles que la schizophrénie au risque de présenter une décompensation. Travailler sur un souvenir traumatisant est perturbant et au pire peut causer d’autres troubles à la personne traitée :

  • Vertiges
  • Nausées
  • Instabilité
  • Absence d’esprit…

Le patient a ainsi besoin de plus d’attention et de compréhension de la part du thérapeute. Il est tout à fait souhaitable de compléter l’EMDR par des traitements issus de méthodes plus énergétiques.

 

3.7/5 - (16 votes)